Fauchées, les startups se tournent vers les financements publics

« six startups sur dix ont déjà utilisé les services de bpifrance et la moitié d’entre elles jugent positivement son action, à quasi-égalité avec les business angels, loin devant les fonds. “Les startups et PME du numérique disent avoir moins de difficultés à trouver et obtenir des financements, notamment au travers des dispositifs publics, comme Bpifrance, et nous espérons que cette tendance sera confirmée dans les prochains mois« 

Source : https://www.maddyness.com/finance/2017/07/11/vc-fauchees-startups-financements-publics/

Si une startup a des difficultés à trouver des fonds chez les business angels, il y a peut-être une bonne raison : Elle n’est pas assez bonne ou l’environnement économique n’est pas favorable à son offre. Il vaut mieux que les ressources disponibles soient affectées à un meilleur projet.

La BPI contourne ce mécanisme en prélevant indirectement des ressources au privé (des épargnants, des petites entreprises rentables etc.) pour financer des projets que des professionnels privés ne veulent pas financer. Les risques de clientélisme, gaspillage sont de surcroit élevés.

admin