La guerre contre la drogue, aux succès limités, a petit à petit institué une toile de réglementations aveugles qui empêche des changement dans ce domaine.

La réglementation internationale risque de tuer une initiative de l’Uruguay permettant la vente de cannabis en pharmacie. Les banques craignent d’être accusées de blanchiment d’argent sale.

“Or, voilà maintenant que les banques implantées dans le pays, notamment la banque espagnole Santander, annoncent qu’elles veulent clore les comptes des pharmacies qui participent à cette campagne. Elles craignent en effet de faire l’objet de sanctions internationales pour blanchiment d’argent issu du trafic de drogue et de ne plus pouvoir réaliser d’opérations financières avec l’extérieur.”

http://www.rfi.fr/ameriques/20170819-uruguay-banques-attaque-vente-cannabis-pharmacie-marijuana?ref=tw_i

admin