Un marché des locations sinistré par les réglementations, les impôts et l’incertitude en cas de mauvais payeur…

Et le communiste Ian Brossat rajoute une couche d’arbitraire légal. Beaucoup de propriétaires préfèrent garder leurs logements vides plutôt que de les louer, c’est une réaction rationnelle face aux violations permanentes du droit de propriété.

« Son « cauchemar » a commencé en novembre dernier. « Les agents de la ville ont fait une opération coup de poing, se souvient-elle. Ils ont frappé à toutes les portes dans l’immeuble. Comme ils ont trouvé porte close, j’ai reçu un courrier me disant On croit savoir que vous louez à des touristes. Veuillez nous contacter. J’ai joué franc jeu. Je leur ai fait visiter mes trois appartements. Je sais qu’ils avaient tout épluché avant : cadastre, fisc… ». Deux mois après, la retraité a reçu une assignation. La Ville lui réclame 50 000 euros par appartement, l’amende forfaitaire maximum. »

 

http://www.leparisien.fr/paris-75005/patricia-retraitee-devra-payer-150-000-eur-d-amende-a-la-mairie-de-paris-20-08-2017-7203330.php#xtor=AD-1481423553

admin